Burnoutdéveloppement personnelEntreprisesManagement

Pourquoi les travailleurs donnent-ils leur démission ?

Démissionner, certains en rêvent secrètement, d'autres le font "vraiment". Parfois même très rapidement après leur engagement dans l'entreprise. En tous cas, c'est ce que révèle une étude d'Acerta, indiquant qu'un contrat d'employé sur 5 est rompu durant sa première année. Dans 3 cas sur 10, à l'initiative du travailleur.

Pour certains, le mot démission retentit comme un échec. Pour d'autres plutôt comme une victoire. Dans tous les cas, la démission est toujours un pas vers une nouvelle vie. Mais quelles sont les raisons réelles qui poussent les employés à démissionner ?

Les raisons principales de la démission

Il existe de très nombreuses raisons de démissionner. Dans certains cas, il s'agira de poursuivre un rêve de carrière plus stimulant. Dans d'autre, il s'agira avant tout de fuir une situation désagréable. Quels sont les principaux facteurs qui motivent une démission?

  1. Le job "sur papier" n'est pas le même que celui sur le terrain
    Ce cas de figure peut apparaître pour plusieurs raisons. Par exemple:
    - La situation de l'entreprise évolue
    - La fonction n'existait pas auparavant, sa description était donc strictement théorique
    - Le travailleur zélé et talentueux, avec quelques problèmes pour poser ses limites, s'est vu confier de plus en plus de responsabilités qu'il ne désire plus assumer.

    Photo: Alesia Kazantceva
  2. Les briefings reçus ou feed-back reçus de la part du manager ne sont pas bien compris
    Lorsqu'un travailleur a le sentiment de ne pas bien comprendre ce qui lui est demandé, toute tâche se transforme en montagne et peut devenir source de stress. De la même manière, si le feed-back, qu'il soit positif ou non, est mal compris par le travailleur, celui-ci peut devenir source de tension. Par exemple, si ce feed-back est exprimé dans un contexte inapproprié ou dans des termes difficile à comprendre pour le travailleur. Pour le manager, la gestion et la compréhension de son équipe est d'ailleurs l'un des principaux challenges!
  3. Le travailleur a le sentiment de ne plus évoluer
    Que ce soit en termes d'évolution de carrière ou de développement de compétences, le travailleur qui a l'impression de ne plus avancer se démotive peu à peu. Les solutions possibles sont notamment en lien avec les opportunités de formations et de coaching offertes par l'entreprise.
  4. Le travailleur ressent de la tension dans ses relations avec ses collègues ou son chef
    Parfois, c'est comme ça, on n'y peut rien, mais il y a des collègues qui peuvent nous courir sur le haricot. Et c'est là que la célèbre phrase entendue régulièrement en entretien d'embauche "je n'étais plus en accord avec mon management" prend tout son sens. Bien sûr, au sein d'une équipe, chacun a sa propre personnalité, parfois très différente. Et c'est d'ailleurs la diversité des profils qui rend une équipe performante. Pour les managers, il n'est pas simple de faire cohabiter, par exemple, des créatifs aux idées folles avec des pragmatiques qui voient toujours le danger avant qu'il n'arrive. Quelle délicate équation que d'optimiser le ratio ambiance / performance dans l'équipe! Pour y parvenir, certaines techniques d'animation peuvent s'avérer utiles. Se former aux dynamiques qui existent au sein d'une équipe peut également s'avérer précieux.
  5. Le travailleur éprouve un déséquilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée
    Certaines missions requièrent pour le travailleur un déploiement d'énergie considérable. Le changement de job est d'ailleurs en soi un moment relativement énergivore. Il faut apprendre de nouvelles choses en permanence: produits ou services, procédures, culture d'entreprise,... Mais les travailleurs ne sont pas des machines : ils ont une vie privée (heureusement). Et ce n'est pas toujours simple de trouver sa place et d'arriver à un équilibre. 

Comment éviter de démissionner ?

Dans notre vision du monde, la démission n'est jamais un problème. Soit elle propulse le travailleur vers un environnement plus motivant, soit elle lui permet de sortir d'une situation d'inconfort.

Le jour où j'ai remis ma démission à la police a été le moment le plus libérateur de toute ma vie. Je me suis sentie "libre" pour de vrai. Tout était possible. Rien de ce qui s'annonçait n'était simple mais ça l'était plus que de continuer à exercer un métier que j'ai détesté pour des raisons de sécurité financière. Cela fait déjà 2 ans et je n'ai aucun regret! Virginie A., Daverdisse.

La démission représente un changement, qu'il soit galvanisant pour les uns ou effrayant pour les autres. Donc en soi, nous ne pensons pas qu'il faille éviter de démissionner! Si vous voulez démissionner, faites-le !

En revanche, s'il s'agit d'éviter au travailleur de subir une désillusion lorsqu'il décide de changer de job, certaines informations peuvent être précieuses à recueillir avant de commencer à postuler.

  1. Quelles sont mes valeurs ?
    Vous imaginez un végétarien travailler comme vendeur dans une boucherie ? Et si cette personne a le sens du contact commercial et un intérêt prononcé pour les produits du terroir ? Même en étant créatif sur les solutions possibles, NON, il ne sera JAMAIS heureux !
  2. Quels sont mes besoins ?
    Dans quel type de contexte êtes-vous le plus heureux ? Est-ce que la stabilité d'un emploi routinier vous plaît ou au contraire, préférez-vous l'aventure ou peut-être même, les incendies à éteindre au quotidien ? En d'autres termes : de quoi avez-vous besoin pour être épanoui ?
  3. Qu'est-ce qui fait pétiller mes yeux ?
    Finalement, de quoi rêvez-vous, dans votre job mais aussi dans la vie en général (car tout est lié) ? Est-ce que votre futur emploi vous permettra de vous rapprocher de ce rêve ? Si oui, vous amplifiez les chances d'y trouver satisfaction.

Dans le cadre d'une envie de changement professionnel, le fait de bien se connaître et de définir ce que l'on recherche est l'une des clés vers l'épanouissement, qu'il soit privé ou professionnel.