développement personnelPartage d'expériencestemoignage

Les animaux au service de notre développement personnel [TEMOIGNAGE]

Saviez-vous que 3 espèces animales peuvent-être qualifiées de « super-coachs » ? Il s’agit des éléphants, des dauphins et des chevaux bien entendu ! Dotées d’une intelligence émotionnelle hors norme, ces 3 espèces sont capables de détecter les émotions humaines.
Découvrez dans cet article le témoignage d’Isabelle qui a vécu l’incroyable expérience de pouvoir nager avec les dauphins.

Vous avez réalisé un voyage en Egypte pour rencontrer les dauphins lors d'une phase de vie compliquée. Qu'est-ce que leur contact vous a apporté?

Je traverse en effet une période difficile de ma vie, et la rencontre avec les dauphins est venue allumer une lueur au fond de la nuit. Je ne pensais plus que c’était possible, et ils sont venus réveiller en moi des sentiments dont je ne soupçonnais même plus l’existence. Sentiments de liberté, de sérénité, de plénitude, de bien-être.
J’ai été réellement fascinée par leur monde, et j’ai d’ailleurs décidé de commencer l’apnée, avec l’idée de retourner là-bas et de pouvoir peut-être rester un peu plus longtemps parmi eux…
Ces instants passés dans l’eau avec eux ont été très intenses, magiques, extraordinaires. J’en ai des frissons en y repensant.
Ce sont des êtres qui dégagent une réelle bienveillance, une tranquillité, de la force… force tranquille, comme un cheval peut dégager aussi d’ailleurs. J’ai ressenti également beaucoup de sensibilité émanant d’eux.
Ils peuvent parfois avoir l’air amusé et espiègle, et se lancent dans de véritables jeux entre eux. Ils sont également curieux.
C’est émouvant de voir les mères allaiter leurs petits, de simplement les regarder se déplacer, si tranquillement et pourtant si vite.

Vous avez également eu recours au coaching assisté par le cheval lors d'un moment difficile dans votre vie. Quel sentiment avez-vous ressenti en la présence du cheval?

J’ai pu en effet découvrir l’équi-coaching récemment et cette expérience est aussi particulière.
Le cheval me paraît peut-être moins « magique » car cela fait des années que je pratique l’équitation. Le contact avec cet animal reste néanmoins fascinant. Ils nous acceptent dans leur monde, alors qu’avec leur puissance, ils pourraient très bien nous envoyer balader…
Je ressens également de la bienveillance de leur part.
Les sentiments que je ressens en leur présence sont cependant peut-être moins intenses que ce que j’ai pu vivre lors de ma première rencontre avec les dauphins. Sans doute aussi parce que le monde aquatique est très différent, tout évolue à un autre rythme, plus lent, plus paisible. Et j’avoue que je me sens particulièrement bien dans l’eau, où l’on peut « oublier » son corps et se laisser aller…

D'après votre expérience, pouvez-vous établir des points communs entre ces deux animaux?

Comme je l’ai dit plus haut, je ressens une réelle bienveillance de leur part. Tous deux, ils nous acceptent dans leur monde. A nous de les respecter et de pouvoir savourer l’honneur qu’ils nous font….
Il y a aussi cette force tranquille, cette quiétude qu’ils dégagent l’un comme l’autre.

Quels souvenirs les plus puissants gardez-vous de ces deux expériences?

Je suis très sensible aux regards… et j’ai pu échanger à certains moments des regards intenses avec les dauphins, comme je peux échanger des regards avec ma jument d’ailleurs, et j’ai ressenti cette bienveillance dont je parle plus haut. Je ne sais pas comment exprimer cela autrement que par « bienveillance », qui est peut-être un terme très « humain » mais qui correspond tellement bien à ce que j’ai pu ressentir avec ces deux espèces et que je ressens peut-être beaucoup plus rarement avec les êtres humains.
Leurs regards laissent aussi transparaître toute leur sensibilité.

Recommanderiez-vous ces expériences?

Sans hésiter !
D’ailleurs, je retourne en Egypte en décembre, et je pense commencer la formation en equi-coaching en septembre.
J’ai envie d’apprendre à mieux comprendre les mondes de ces deux espèces animales extraordinaires !

« Tout au fond de la nuit, tout au fond de ma nuit, il y a cette petite lueur qui pointe à l’horizon. Elle m’entraîne, quand je ferme les yeux, vers les dauphins de Sataya. Rencontre magique, intense. Sentiments de quiétude, de sérénité, de liberté, que je ne connaissais plus. Je les accompagne, ils m’accompagnent vers les profondeurs, avec leur regard bienveillant, parfois amusé et curieux. Ils ont pénétré mon âme et je m’accroche à ces moments suspendus dans un temps qui s’est arrêté. Ils sont là, au fond de moi. La tristesse qui peut parfois m’envahir laisse place la fascination en pensant à leur regard doux et bienveillant. » - Isabelle Martin